indéchiffrable


indéchiffrable

indéchiffrable [ ɛ̃deʃifrabl ] adj.
• 1609; de 1. in- et déchiffrable
1Qui ne peut être déchiffré. Message codé indéchiffrable.
2Très difficile à lire. illisible. Manuscrit indéchiffrable. grimoire. Écriture indéchiffrable. Partition indéchiffrable.
3Fig. Très difficile à comprendre, à deviner ou à résoudre. impénétrable, incompréhensible, inexplicable, inintelligible, obscur. Le hasard « est aussi mystérieux que la Providence et, plus qu'elle encore, il est indéchiffrable ! » (Huysmans) . Personnage indéchiffrable. énigmatique.
⊗ CONTR. Clair, déchiffrable.

indéchiffrable adjectif Se dit d'un texte en chiffre que l'on ne peut décrypter, ou d'un texte dont le contenu échappe parce qu'on ne connaît pas le code avec lequel il est écrit : Message indéchiffrable. Dont la lecture est très difficile, sinon impossible : Un document altéré, devenu indéchiffrable. Qui est difficile à comprendre, dont la signification est insaisissable, dont la personnalité, l'attitude ou les mobiles restent mystérieux, impénétrables : Visage au regard indéchiffrable.indéchiffrable (synonymes) adjectif Dont la lecture est très difficile, sinon impossible
Synonymes :
Contraires :
- compréhensible
Qui est difficile à comprendre, dont la signification est insaisissable...
Synonymes :
- énigmatique
- incompréhensible
- mystérieux

indéchiffrable
adj.
d1./d Qui ne peut être déchiffré. Dépêche codée indéchiffrable.
d2./d Très difficile à lire. Texte, écriture indéchiffrable.
d3./d Fig. Inintelligible; très difficile à comprendre. Un homme indéchiffrable.

⇒INDÉCHIFFRABLE, adj.
A. — [En parlant d'un inanimé concr.]
1. [En parlant d'un texte chiffré] Impossible ou très difficile à déchiffrer, à traduire en clair. Anton. décodable, décryptable. Cryptogramme, message indéchiffrable. Un chiffre bien fait et à double clef passe pour indéchiffrable (Ac. 1935).
2. [En parlant d'un texte, de signes écrits] Dont on ne parvient pas à découvrir le sens. Synon. incompréhensible. Hiéroglyphe, inscription indéchiffrable. À la voix de M. Grépinet, je vis sortir (...) d'un livre plus indéchiffrable pour moi que le plus indéchiffrable grimoire, le De Viris, des scènes ravissantes (FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 297).
3. P. ext. [En parlant d'une écriture, d'un texte] Très difficile à lire. Synon. illisible; anton. net, lisible. Barbouillage, manuscrit indéchiffrable. L'indéchiffrable griffonnage dans lequel il leur présente ses respects (HUGO, Corresp., 1821, p. 335) :
1. Je suis si heureux de partir que je ne puis écrire posément : je ne sais pas si tu pourras me lire, mais, à mon griffonnage, tu reconnaîtras ma joie. Lis Amour et bonheur à tout ce qui sera indéchiffrable!
BALZAC, Lettres Étr., t. 3, 1850, p. 57.
P. anal. Un corrosif ayant rendu dans son enfance ses paumes indéchiffrables, il ne pouvait en tirer d'indication personnelle sur sa vie (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 264). Portrait de Pascal. — Âge indéchiffrable, de quatorze à vingt-six ans (BARRÈS, Cahiers, t. 14, 1923, p. 202).
MUS. Impossible ou très difficile à lire, à déchiffrer. Air, partition indéchiffrable. Les difficultés et les prétendus tours de force que présentent ses œuvres [de Paganini] sont encore, pour la plupart, indéchiffrables pour les violons les plus habiles (DELACROIX, Journal, 1856, p. 423).
B. — Au fig.
1. [En parlant d'un inanimé abstr.] Très difficile à pénétrer, à comprendre, à expliquer. Synon. embrouillé, énigmatique, incompréhensible, inexplicable, mystérieux, obscur. Énigme indéchiffrable. Nos efforts sont vains et notre destinée indéchiffrable (LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 204). Mais qu'il est obscur, indéchiffrable, le frisson qui nous attire vers cette vieille poussière de nos ancêtres! (BARRÈS, Homme libre, 1889, p. 105) :
2. Les racines de notre être? Mais elles plongent d'abord au plus insondable passé. Quel mystère que celui des premières cellules qu'a suranimées un jour le souffle de notre âme! Quelle indéchiffrable synthèse d'influences successives en laquelle nous sommes à jamais incorporés!
TEILHARD DE CH., Milieu divin, 1955, p. 45.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. L'indéchiffrable de la conscience menteuse, au contraire du secret d'un coffre-fort, ne se déchiffre pas grâce à un chiffre simple qu'il suffirait d'apprendre comme on apprend un mot de passe, mais s'interprète à l'infini (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 39).
2. [En parlant d'une pers.; p. méton., de son comportement, de son visage, de son expression] Dont on ne peut pénétrer les desseins, les vues. Synon. énigmatique, impénétrable, inexplicable. Savez-vous, madame, que je ne vous comprends plus, et que depuis quelque temps vous êtes devenue indéchiffrable pour moi? (HUGO, L. Borgia, 1833, I, 1re part., 2, p. 27). Elle intriguait sa curiosité par la clarté énigmatique de son regard et l'expression indéchiffrable de son visage (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 149). [Loustalot] personnage illisible lui-même. Figure indéchiffrable (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1917, p. 312).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1609 « qui ne peut pas être déchiffré » (P. CAMUS, Les diversitez, t. II, 231 v° ds DELB. Notes mss) 2. 1690 « illisible; inintelligible » (FUR.). Dér. de déchiffrable; préf. in-1. Fréq. abs. littér. : 170.

indéchiffrable [ɛ̃deʃifʀabl] adj.
ÉTYM. 1609, in T. L. F.; de 1. in-, et déchiffrable.
1 Didact. Qui ne peut être déchiffré. || Cryptogramme, message indéchiffrable.Par anal. || Hiéroglyphes, inscriptions indéchiffrables.
1 (…) une circonstance qui est importante, en ce qu'elle marque le peu de confiance que l'on doit prendre aux chiffres. J'en avais un avec Madame la Palatine, que nous appelions l'indéchiffrable, parce qu'il nous avait toujours paru que l'on ne le pouvait pénétrer qu'en sachant le mot dont l'on serait convenu.
Retz, Mémoires, II, p. 793.
N. m. || L'indéchiffrable.
2 (1690). Très difficile à lire. Illisible. || Des barbouillages (cit. 2) indéchiffrables. || Manuscrit barbouillé (cit. 8) et indéchiffrable. Grimoire. || Écriture indéchiffrable.Partition indéchiffrable.Chose, écrit indéchiffrable pour qqn.
2 Les experts écrivains s'y donneront au diable :
Je tiens dès à présent la lettre indéchiffrable.
J.-F. Regnard, le Distrait, IV, 9.
3 (En parlant du sens, du contenu). Très difficile à comprendre, à deviner ou à résoudre. Embrouillé, incompréhensible, inexplicable, inintelligible, obscur. || Énigme indéchiffrable. || Pensées indéchiffrables (→ Eau, cit. 8). || Le monde est indéchiffrable (→ Épeler, cit. 3), indéchiffrable pour les hommes.Personnage indéchiffrable. Énigmatique.(En parlant d'une manifestation concrète). || Attitude, geste, sourire indéchiffrable.
3 (…) Marmor de Karkoël était indéchiffrable, autant, à sa manière, que la comtesse du Tremblay dans la sienne.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques « Le dessous de cartes… ».
4 (…) le hasard, s'il existe, est aussi mystérieux que la Providence et, plus qu'elle encore, il est indéchiffrable !
Huysmans, En route, p. 298.
5 (…) un sourire indéchiffrable, c'est-à-dire un sourire dont je ne pouvais savoir s'il était content ou fâché, soumis ou sarcastique.
G. Duhamel, Cri des profondeurs, VI.
CONTR. Clair, déchiffrable.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • INDÉCHIFFRABLE — adj. des deux genres Qui ne se peut lire, déchiffrer, deviner. Un chiffre bien fait et à double clef est indéchiffrable.   Il se dit, par extension, D une écriture mal formée, et qui est difficile à lire. Cette lettre est indéchiffrable. Un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • indéchiffrable — (in dé chi fra bl ) adj. 1°   Qui ne peut être déchiffré. Un chiffre bien fait et à double clef est indéchiffrable. 2°   Par extension, difficile à lire, en parlant d une écriture. •   Les experts écrivains s y donneraient au diable, Je tiens dès …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • INDÉCHIFFRABLE — adj. des deux genres Qui ne peut se déchiffrer. Un chiffre bien fait et à double clef passe pour indéchiffrable. Fig., Le caractère de cet homme est indéchiffrable. Il signifie, par extension, Qui est difficile à lire. Cette lettre est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Cryptographie indéchiffrable —   Author(s) Émile Victor Théodore Myszkowski Language …   Wikipedia

  • Vigenère cipher — The Vigenère cipher is a method of encrypting alphabetic text by using a series of different Caesar ciphers based on the letters of a keyword. It is a simple form of polyalphabetic substitution.The Vigenère (pronEng|ˌviːdʒɪˈnɛəɹ, veedj ih nair )… …   Wikipedia

  • déchiffrable — [ deʃifrabl ] adj. • 1609; de déchiffrer ♦ Qui peut être déchiffré. Écriture à peine déchiffrable. ⇒ lisible. ⊗ CONTR. Indéchiffrable. ● déchiffrable adjectif Qui peut être déchiffré, lu ou compris : Écriture difficilement déchiffrable. ●… …   Encyclopédie Universelle

  • énigmatique — [ enigmatik ] adj. • XIIIe; du bas lat. ænigmatice « d une manière énigmatique », de ænigma→ énigme 1 ♦ Qui renferme une énigme, tient de l énigme par son caractère peu clair. ⇒ impénétrable, indéchiffrable, insondable, mystérieux, obscur,… …   Encyclopédie Universelle

  • grimoire — [ grimwar ] n. m. • XIIIe; altér. de grammaire, désignant la grammaire latine, inintelligible pour le vulgaire 1 ♦ Livre de magie à l usage des sorciers. 2 ♦ Péj. Ouvrage ou discours obscur, inintelligible. « le plus incroyable des galimatias, le …   Encyclopédie Universelle

  • illisible — [ i(l)lizibl ] adj. • 1686; de 1. in et lisible 1 ♦ Qu on ne peut lire, qui est très difficile à lire. ⇒ indéchiffrable. Écriture, manuscrit illisible. Signature illisible. 2 ♦ Dont la lecture est insupportable. Un roman illisible qui tombe des… …   Encyclopédie Universelle

  • indescifrabil — INDESCIFRÁBIL, Ă, indescrifrabili, e, adj. (Despre un text sau despre scrisul cuiva) Care nu se poate descifra; de neînţeles, nedescifrabil, neciteţ, ilizibil. – Din fr. indéchiffrable. Trimis de valeriu, 21.07.2003. Sursa: DEX 98  Indescifrabil …   Dicționar Român